Le blog voyage qui te conduit de Guesthouse en Palace!

Lexique: Kezako?

Cette page, créée à la demande de certains lecteurs, a pour but d’expliquer un peu mieux certains termes employés au fil de mes publications. Ces mots sont signalés au fil des articles par un astérisque (*).

Pour simplifier la lecture, je vais essayer de les classer par géographie, dans la mesure du possible, et faire des renvois aux articles en question. 

N’hésite pas, lecteur, à me demander en commentaire d’y ajouter d’autres définitions si certains mots qui me semblent familiers le sont moins pour toi!

Accès rapide, par pays:

Général

Rash Guard

Vêtement en matière synthétique (polyester / élasthanne) qui contient également une protection solaire, utilisé pour aller dans l’eau.

Très recommandé pour la plongée, le snorkeling, le surf ou toute autre activité nautique, en particulier dans les zones tropicales où l’indice UV est très élevé.

Allemagne

Freibad

Piscines en plein air. On en trouve un bel exemple à Francfort.

Retour vers l’article Francfort

Argentine

Fileteado

Le fileteado est un style de peinture et de dessin décoratif typique de la ville de Buenos Aires, en Argentine, né vers la fin du 19e siècle. Il s’est popularisé à partir de 1970 et s’applique sur tous types de surfaces (portes, enseignes, bus, etc.), devenant l’une des emblèmes de la ville.
A l’origine, il s’agissait simplement d’ornementation destinée à embellir les voitures de charge à traction animale pour le transport des denrées. Il se caractérise par des lignes en spirales et en coup de fouet, par la vivacité de ses teintes, par un agencement souvent symétrique, par la suggestion du relief au moyen d’ombres et d’artifices de la perspective, et par la surcharge de l’espace. Son répertoire décoratif inclut des motifs stylisés principalement à base de feuilles, d’animaux, de cornes d’abondance, de fleurs, de banderoles et de pierres précieuses. D’ordinaire, les œuvres de fileteado renferment aussi quelque devise ingénieuse, couplet poétique ou aphorisme facétieux, émouvant ou philosophique, parfois écrit en lunfardo*, avec des lettres ornementées, généralement gothiques ou cursives.

Exemple d’enseigne en fileteado
Photo by Eduardo Sánchez on Unsplash

Lunfardo

Nom donné au dialecte de Buenos Aires.

Parrilla

Barbecue argentin, un délice à ne rater pour rien au monde!

Porteño

Gentilet de Buenos Aires (peut-être faut-il que j’inscrive « gentilet » dans ce lexique? Il s’agit du nom donné aux habitants d’un lieu).

S’utilise aussi pour l’adjectif désignant une appartenance à Buenos Aires.

Par exemple, « l’accent porteño » est l’accent de Buenos Aires.

France

Cagnard

Terme provençal qui veut dire Grand Soleil. Tu sais, celui où tu transpires comme un porc et qui t’ensuque (enfin, qui t’assome, en bon français). Bref, un soleil de plomb, façon chez moi.

Retour vers l’article Lille

Estaminet

A l’origine, un estaminet est un établissement Belge ou du Nord de la France de type café servant en général de la bière et proposant aussi du tabac et des jeux traditionnels.

Aujourd’hui, le nom désigne les tavernes, auberges et brasseries typiques du Nord, qui reprennent en décoration des ustensiles anciens, et des décorations typiques, rustiques et traditionnelles et où sont servis des plats et boissons typiques de la région.

On trouve notamment des estaminets à Lille. Retour vers l’article sur Lille.

Tombolo

Un tombolo est une langue de sédiment (sable) qui s’avance sur la mer et relie deux terres, généralement une île ou îlot au continent. La partie la plus étroite du tombolo s’appelle l’isthme.

On trouve par exemple deux tombolos le Sud Est de la France qui relient Hyères et la presqu’île de Giens.

Retour vers l’article sur Giens

Grèce

Ouzo

L’ouzo (ούζο), lointain cousin du Pastis marseillais, sera familier à quiconque a déjà posé le pied en Grèce. C’est un alcool (entre 38 et 50 degrés) transparent anisé fabriqué à base d’alcool neutre mélangé à divers aromates puis distillé et dilué.On le déguste généralement avec des glaçons, et parfois allongé à l’eau. 

Depuis 1989, la règlementation européenne précise que l’ouzo doit être produit en Grèce pour avoir le droit à cette dénomination.

Pour la petite histoire – rappel de mes racines marseillaises – il est possible que l’étymologie du mot provienne de l’expression italienne : « Uso Massalia », à l’usage de Marseille, écrite sur des caisses de transport (une autre hypothèse puisant ses origines dans le turc üzümgrappe de raisin et « décoction de raisins »)

Retour vers l’article: Météores

Poudingue

Non, il ne s’agit pas d’un gateau anglais un peu douteux, mais d’un conglomérat de galets liés entre eux par un ciment sableux, qui forment les falaises détritiques que l’on trouve notamment sur le site des Météores. 

Retour vers l’article: Météores

Japon

Hôtel capsule

Hôtel étonnant que l’on trouve au japon qui offre aux client des « chambres capsule » de la taille d’un lit seulement, généralement superposées sur 2 niveaux et accolées les unes aux autres dans une même pièce.

En gros, il s’agit d’auberges de luxe qui au lieu de dire qu’elles louent un lit dans un dortoir, louent des lits séparés de parois et généralement agrémentés d’un peu plus de confort (prise, lampe, et même TV et Wifi) et offrant un peu plus d’intimité que nos classiques auberges de jeunesse. Les sanitaires (douches et toilettes) sont partagés.

Les lits y sont assez chers, j’en ai vu beaucoup dans les 50 voire même qui frôlent les 100 euros selon les quartiers. La population visée est plutôt celle d’hommes d’affaires en transit, ou qui ont travaillé (ou fait la fête) trop tard pour prendre le dernier train et rentrer chez eux. Plus, bien sûr, des touristes curieux.

A noter que beaucoup d’auberges de jeunesse (hostels) dans lesquelles je suis allées proposent en fait le même concept de lits fermés avec prises et lampe (pas TV quand même), très agréable pour être un peu plus isolé des clients qui partagent le même dortoir surtout si comme moi vous aimez lire et veiller tard! Et beaucoup plus abordables! (à partir de 20 euros la nuit voire moins, avec souvent l’option de chambres exclusivement féminines)

Kawai

« Mignon » en japonais. Ce mot est fort utile, et très utilisé en particulier par les adolescentes pour désigner toutes sortes de choses, animaux ou personnes.

Onsen

Bain thermal japonais. Souvent source d’eau chaude ou bains chauds, généralement communs, intérieurs ou extérieurs, dont l’eau est issue de sources volcaniques parfois réputées pour leurs propriétés thérapeutiques. Le terme onsen désigne à la fois le bain en lui-même et l’infrastructure, le lieu autour.

Se baigner dans un onsen suppose de suivre une étiquette rigoureuse. En particulier, sache que la nudité est de rigueur et qu’il faut prendre une douche avant de se baigner. Celà peut être surprenant, mais pas question de se shampooiner dans l’eau du onsen, considérée comme sacrée!

A essayer d’urgence!

Sakura

Sakura désigne à la fois l’arbre du cerisier ornemental du Japon et ses fleurs.

A noter que les sakura ne produisent pas de cerise (fruit).

Shinkansen

Système de train ultra rapide dont la locomotive a un long nez effilé qui me fait personnellement penser à un requin. Équivalent de notre TGV français, en plus fiable (pas de grèves! 🙂 ), et plus propre. Et très confortable.

Inauguré en 1964.

Pour un récit plus détaillé sur le voyage en Shinkansen (qui n’a pas beaucoup vieilli, bien que le texte date de 2010), n’hésitez pas à consulter cet article de Bento blog: ici.

Udon

Les udon sont des nouilles traditionnelles très populaires au Japon et en particulier dans la préfecture de Kagawa (ancienne province de Sanuki).

Préparées à base de farine de blé tendre (froment), les udons ont une texture molle et élastique.

Avec leur 2 à 4 mm de largeur, ce sont les pâtes japonaises les plus épaisses.

Les udon peuvent se consommer chaudes ou froides.

Elles sont avec les soba un exemple de pâtes japonaises traditionnelles, par opposition aux rāmen importées de Chine à la fin de la fermeture du pays aux étrangers au début de l’ère Meiji. (merci à l’ami Wiki!)

Philippines

Kinilaw

Version philippine du plus célèbre ceviche péruvien. Poisson cru – souvent du thon blanc – mariné dans du vinaigre de coco puis arrosé de calamansi (citron vert local), mélangé à de l’oignon rouge, du gingembre et du piment. Plus sel, poivre et un peu de sucre. Un délice!

Calamansi

Agrume très courant aux philippines qui ressemble à un citron vert.
A noter que les citrons jaunes ne poussent pas dans le pays, sont donc importés et par conséquent très chers. Du coup le calamansi remplace généralement le citron dans les recettes et boissons.

Petits conseils en passant:

  • Goutez le jus de calamansi frais, idéalement précisez sans glace et sans sucre ajouté
  • Ne prenez pas de Mojito entre la menthe pauvre en goût, le calamansi et souvent le rhum local Tanduay, vous seriez très très déçus).

Banka

Bateau traditionnel en bois souvent de bamboo muni de flotteurs (bamboo ou tronc) de chaque côté pour se stabiliser.

© French Touch Travel; Tous droits réservés
Malapascua, Cebu, Philippines             © French Touch Travel; Tous droits réservés
Change Language