As-tu déjà entendu parler du Salento, cette région dans le sud des Pouilles ? C’est une nouvelle escapade facile et dépaysante que je te propose aujourd’hui. A renouveler sans modération ! Car oui, qui n’est jamais allé dans les Pouilles n’a rien vu de l’Italie… C’est ainsi que moi, la Française pourtant d’origine Italienne, j’ai très vite pu résumer ce séjour merveilleux dans l’extrême sud de l’Italie, une région encore peu touristique, qui conserve l’authenticité de sa population, la beauté sauvage de ses paysages et la bonne chère si caractéristique de l’Italie.

Et pour bien profiter de ton séjour, rien de mieux que de louer une voiture pour partir à l’aventure sur les routes ensoleillées bordées d’oliviers. Pour orienter ton séjour dans la botte italienne, voici un circuit de 4 jours dans le Salento en mode roadtrip. 

Quand partir dans les Pouilles?

Les Pouilles sont une destination délicieuse toute l’année! Si la baignade vous attire, préférez néanmoins une visite entre mai et octobre. Je suis personnellement partie hors saison, en novembre, et c’était vraiment DÉLICIEUX: prix bas, peu de touristes, et des températures élevées malgré tout, 20/25°C+(nous étions en T-Shirt la journée)

1. Arrivée dans les Pouilles par Brindisi (ou Bari)

Pour aller dans les Pouilles, tu peux atterrir dans l’un des deux aéroports de la région: Bari, et Brindisi. Je te recommande de préférence ce deuxième pour optimiser ton temps dans la région.
Loue une voiture à l’aéroport pour commencer ton exploration ! Pour info, hors saison la location d’une bonne voiture a un prix dérisoire. A titre indicatif, nous avons payé 48€ pour 4 jours de location d’un SUV…

2. Ostuni, la ville blanche

Ostuni, Pouilles

Situé à 30 minutes au nord de Brindisi, Ostuni est un bon spot pour poser ta valise une ou deux nuits et explorer le nord du Salento. Visible de très loin depuis la route, la silhouette d’Ostuni, perchée au-dessus d’une mer d’oliviers, se détache clairement dans le paysage. C’est à la couleur des murs des maisons du centre historique qu’Ostuni doit son surnom de Ville Blanche.
Compte environ une heure pour parcourir les ruelles (un peu escarpées) de la vieille ville, et t’attarder sur les points de vue depuis lesquels on peut voir la mer, non loin de là. 

3. Torre Canne

Situé sur la route d’Ostuni vers Polignago a Mare, Torre Canne est un arrêt rapide et agréable, où tu pourras voir une jolie plage et une digue au bout de laquelle se dresse un phare. Sans nul doute un bon lieu de baignade pendant la saison !

4. Pulignano a Mare

Pugliano a Mare, Pouilles, Italie

Si tu t’es un peu renseigné sur le Salento ou les Pouilles, tu n’as sans doute pas échappé aux photos spectaculaires de Pulignano a Mare. Tu ne peux tout simplement pas passer à côté de cette cité historique vieille de plus de 2 000 ans, et de sa plage si caractéristique, Lama Monachile.
Lama Monachile est une plage assez étroite bordée d’une eau claire aux reflets turquoises, entourée de deux falaises calcaires. Les maisons blanches de la vieille ville s’étendent jusqu’à l’extrême bord du tombant, ce qui confère au site un charme unique et beaucoup de questions (pour moi) sur comment est-ce que des bâtiments ont pu être construits sur le tombant de la falaise! La vielle ville vaut le coup d’œil.
Tu ne dois pas non plus manquer le très beau point de vue en contrebas de la statue de Domenico Madugno, interprète de la célèbre chanson Volare (Oh ohhhh).

5- Abbazzia di San Vito (Abbaye de Saint Victor)

En poursuivant ta route trois kilomètres plus loin, tu pourras visiter l’Abbazia di San Vito, une très belle abbaye baroque en bord de mer. Même sans y entrer, le détour veut le coup d’œil, et tu apprécieras sans doute une pause sur la petite plage en contrebas, plus éloignée des foules de touristes qu’attire Pulignano.
N’hésite pas à aller boire un verre à La Colonna.

6- Monopoli

Monopoli est une petite ville portuaire qui abrite l’un des plus vieux ports de la côte Pugliese. Comme Ostuni, Monopoli aussi aurait pu être surnommée la Ville Blanche du fait de la couleur des maisons de son centre historique.
Monopoli semble construite sur la mer, au point que les murailles de sa vieille ville sont léchées par les vagues. J’aime particulièrement le contraste entre la pierre blanche et celle plus beige qui caractérise notamment le clocher de son église qui se détache dans le paysage.
Son principal attrait est le Palais de Charles Quint, qui date du 16e siècle, et sa plage fort agréable.
C’est aussi un endroit très agréable en soirée du fait de ses nombreux restaurants et bars dans la vieille ville notamment.

7- Alberobello

Trullo à Alberobello, Italie

S’il y a bien un symbole d’Alberobello, c’est le « trullo ». Le quoi, me diras-tu ? Le TRULLO (pour rappel, un trollo, des trulli). Je suis sûre que tu en as déjà vu une photo. Avec son toit conique en pierre grise, le trullo est sans conteste l’architecture la plus caractéristique de la région des Pouilles. Historiquement il se trouve plutôt dans les champs, et sert d’abri de fortune pour les paysans et gardiens de troupeaux.
Mais si tu veux être sûr.e de repartir avec une photo de trullo, c’est sans hésiter à Alberobello que tu dois aller. On y trouve la plus importante concentration de ces maisons traditionnelles qui donne un charme incontestable aux rues du centre historique. 
Avec un peu d’anticipation, tu pourras même y séjourner (et ainsi profiter des rues calmes après que les derniers cars de touristes aient déserté les lieux) puisque certains trulli sont aujourd’hui convertis en maison d’hôte ou Airbnb. 

8- Lecce, la Florence du Sud

Lecce, Pouilles, Italie

Voici un deuxième lieu où dormir dans les Pouilles et qui est à la fois très central pour explorer les alentours, très riche en soi à visiter, et recèle de très bons lieux bars et restaurants!
Lecce est la plus grosse ville du Salento. Elle tire sans doute son surnom de Florence du Sud de son caractère raffiné et, surtout, de son architecture baroque.
Tu apprécieras sans doute de t’y poser un peu, flâner dans les rues du centre historique, entre ses murailles recèlent de nombreux vestiges historiques, depuis l’époque romaine au Moyen-Âge.
Parmi les nombreux sites d’intérêt, la place Sant’ Oronzo et son amphithéâtre romain (à voir aussi absolument la nuit) ou encore la basilique Santa Croce sont particulièrement impressionnants!

Voici quelques autres sites que je te recommande pour ta visite du Lecce historique:

  1. Porta San Biaggio
  2. Castello de Calo V (château médiéval)
  3. Théatre romain
  4. Dôme de Lecce
  5. Eglise de Sant’Irena
  6. Chiesa di San Matteo
  7. Chiesa Santa Chiara, dont la place est très animée la nuit.

Il y a de très nombreux restaurants, trattoria et bars sympas à Lecce. Pour quelques bonnes adresses sur où manger mais aussi où prendre un verre et où dormir à Lecce : voir mon article dédié.

9- Otrante

Otrante, Pouilles, Italie

Otrante est une cité balnéaire très agréable, avec une grande plage accueillante et une eau limpide qui invite à la baignade. Vous y trouverez de très bonnes adresses pour déjeuner ou prendre un verre. Je recommande en particulier le restaurant Retro Gusto pour apprécier la pêche du jour accompagnée d’un petit Chardonnay Tomaresca (vin local).
Otrante est un endroit idéal pour une excursion d’une journée ou un après-midi. La visite de la vieille ville fortifiée est également incontournable. Ne pas rater la cathédrale et son immense fresque en mosaïque recouvrant tout le sol, mais aussi sa crypte rafraîchissante. 

10- Cueva di Cervo (la grotte du cerf)

La grotte du Cerf (Cueva di Cervo ou Grotta dei Cervi), se situe à 8 kilomètres d’Otrante, soit environ un quart d’heure en voiture. Il s’agit d’une grotte naturelle découverte en 1970 et remarquable par les peintures préhistoriques qui y ont été découvertes. Ce sont ces motifs où prédominent les cerfs qui lui ont donné son nom. La grotte est actuellement inaccessible au public, mais tu peux t’arrêter sur le parking qui en surplombe l’entrée, pour la beauté du paysage.

11- Santo Ceasarea Terme et sa maison mauresque

Maison mauresque Termes Santo Caesare

En poursuivant la route dans le sud des Pouilles, tu arriveras à Santo Ceasare Terme, une station thermale dans laquelle une maison à l’architecture atypique est particulièrement remarquable.
Parmi toutes les belles bâtisses qui surplombent la mer(et elles sont nombreuses!), c’est en effet la Villa Stichi, de style mauresque, qui attire le plus l’attention ici. On ne peut hélas pas la visiter, mais tu pourras t’en rapprocher en te baladant sur la Promenade qui longe le littoral.
En haute saison, tu pourras même faire une pause pour un café ou te restaurer, voire même faire du lèche-vitrine le long de la promenade de Santo Ceasarea Terme.

Et pourquoi ne pas t’offrir un moment de relaxation dans l’une des quatre grottes marines du site, remplies d’eau de mer chaude (plus de 30 degrés!)? Ces grottes sont appelées Gattulla, Solfurea, Fetida et Solfatara.

12- Grotte Zinzulusa

La grotte Zinzulusa est sans doute la plus réputée des grottes de la côte du Salento. Tu peux la visiter en bateau depuis Castro (partiellement, car elle est très profonde), ou bien à pied.
La grotte Zinzulusa est une grotte karstique (calcaire) où tu pourras admirer de nombreuses stalactites et stalagmites aux couleurs ocres, grises, blanchâtres, et parfois rouges.
Le nom de Zinzulusa viendrait du patois local : zinzuli, qui signifie transpiration. Et en effet, la grotte calcaire transpire et forme ainsi, peu à peu, ses stalactites.

Malheureusement, la grotte était fermée lorsque j’y suis allé mais je l’ai enregistré comme un endroit à voir pour mon prochain voyage dans les Pouilles!

13- Specchia

Specchia, Pouilles, Italie

Pour prendre de la hauteur, vous apprécierez de déambuler dans les petites rues du centre historique de Specchia, l’un des points culminants de la région, situé à 45 minutes de route de Lecce. Cette ville médiévale entourée d’oliviers centenaires fait partie des “Plus beaux Bourgs d’Italie”, forcément à faire dans les Pouilles. Elle est pourtant souvent oubliée par les touristes.
Pour un village si petit, à peine 5 000 habitants, Specchia abrite une concentration importante de bâtiments historiques et artistiques – en particulier, des églises – variés. Entre clochers, maisons de charme et manoirs, le temps y semble suspendu. Ne manquez pas le château de Risolo, construit en 1500, et le couvent Francescani Neri attenant, au cœur de la ville.
Témoins de l’importance de l’activité économique locale de production d’huile d’olive, Specchia héberge quelques moulins à huile souterrains, creusés entre le 15ème et le 19ème siècle.
C’est aussi un bon point de vue pour un beau coucher de soleil. 

Aperçu de Specchia en video (externe, en anglais)

14- Gallipoli

La belle ville de Gallipoli, à 40 minutes de Lecce, est incontournable dans ta visite des Pouilles.
Le centre historique, fortifié, est situé sur un îlot relié au reste de la ville par un pont de pierre. Il renferme un riche patrimoine de bâtiments et d’églises du 17e et 18e siècle, en particulier l’église Saint Agathe de style baroque. Gallipoli est également réputé pour ses plages, très belle, aux eaux turquoises spectaculaires.
Une promenade pour faire le tour des murailles s’impose, ponctuée d’une pause café ou déjeuner sur la muraille avec vue sur la mer Ionienne ! Pour cela, je ne peux que te recommander le Buona Vista, bar restaurant sur la cornique qui propose des sofas confortables au soleil.
Pour manger un bout pas cher hors de la vieille ville, tu peux tenter un panini à Paninomania, un food truck qui sert même dans l’après-midi quand les autres restaurants ont fini leur service.

15- Santa Caterina

Santa Catarina, Pouilles, Italie

Santa Caterina est très accessible depuis Gallipoli. A seulement 20 minutes de route, la route t’offrira d’abord un aperçu de maisons cossues du 19e siècles avant d’aboutir dans un parc naturel en bord de mer. Et soudain, il semble que la nature ici reprend ses droits.
Ca me fait vraiment penser à Cassis, dans le Sud de la France!
Gare-toi au bout de la route. A seulement 5 minutes à pied, sur la falaise se dresse Torre del’Alto, une tour de garde du 16e siècle. Tu peux accéder à l’entrée via un escalier droit en pierre, vertigineux.
De là-haut, la vue sur la côte du Salento est magnifique!

16- Nardo

Nardo, Pouilles, Italie

L’arrêt suivant nous amène à Nardo, à 20 minutes de Santa Caterina. J’ai eu un coup de coeur pour le centre-ville de style baroque de Nardo!
L’architecture de ses bâtiments blancs parfois relevés de couleurs ocres et jaunes (sur des détails: corniche, portes cochères…) un peu effacées par le temps en fait effectivement un lieu remarquable. La lumière de la fin de journée donnait une atmosphère particulièrement chaleureuse. Tu aimeras sans doute te balader dans ses ruelles. N’hésite pas à faire une pause en terrasse sur la place principale pour un goûter ou un café. Essaie le Caffé Parisi pour un saut (chic) dans le temps.

En résumé, voici l’itinéraire que je te recommande pour 4 jours dans le Salento

Jour 0: arrivée à Brindisi – nuit à Ostuni
Jour 1: Ostuni – Torre Canne – Polignano a Mare – Monopoli – Alberobello – nuit à Ostuni
Jour 2: Lecce (check in) – Otrante – Cueva di Cervo – Santo Ceasare Terme – Specchia – soirée et nuit à Lecce
Jour 3: Gallipoli – Santa Caterina – Nardo – soirée et nuit à Lecce
Jour 4: Lecce – retour à Brindisi

J’espère que cet itinéraire à la découverte du Salento et des Pouilles te sera utile. N’hésite pas à me le dire en commentaire, mais aussi à partager tes propres recommandations !
Et si comme moi tu es fan de l’Italie, je te recommande aussi de découvrir la côte Amalfitaine!

Date de mon séjour dans le Salento: Novembre 2019

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Change Language
%d blogueurs aiment cette page :