15 jours au pays du Soleil Levant : le Japon, un rêve devenu réalité

Coup de folie diraient certains, j’ai décidé à seulement une semaine du départ et sans y avoir pensé auparavant d’acheter un aller-retour vers le Japon et de me lancer dans deux semaines en solo au pays du soleil levant!

Et autant dire que je ne l’ai pas regretté une minute.

Malgré le stress avant le départ – en particulier lorsque j’ai réalisé qu’il me fallait un JRPass et que celui-ci mettait au moins 7 jours ouvrés (que je n’avais pas) pour arriver, ou que la plupart des gens programment leur voyage au Japon pendant plusieurs mois voir plus d’une année à l’avance! – tout le voyage improvisé s’est très bien passé.

13 villes en 15 jours, un petit record que je n’ai pas poussé mais dont je ne suis pas peu fière. J’espère que mon itinéraire pourra inspirer les voyageurs qui comme moi rêvent de découvrir ce pays mystérieux en un temps limité.

Mon voyage a débuté dans la partie plus traditionnelle et historique du Japon, grâce à un vol direct vers Osaka, pour aller vers des villes de plus en plus moderne jusqu’à Tokyo, son apogée.

  1. Kyoto

  2. Nara

  3. Osaka

  4. Himeji

  5. Hiroshima

  6. Miyajima

  7. Kanazawa

  8. Shirakawa-Go

  9. Takayama

  10. Nagoya

  11. Matsumoto

  12. Narita

  13. Yokohama

  14. Tokyo

Itinéraire: 15 jours au Japon avec un JR Pass d’une semaine
15 jours au Japon

Transports ferroviaires et JR Pass

Le transports public au Japon sont particulièrement efficaces!
Je vous conseille donc de privilégier les déplacements en transports en particulier ferroviaires. Pour de longs déplacements, le train est en effet top! En particulier le Shinkansen, l’équivalent de notre TGV (avec moins de grèves…).
Voir article sur le JR Pass ou Japan Rail Pass pour plus de détails pratiques sur le sujet.
Dans mon cas je n’avais strictement aucun plan, mais j’ai calculé que, voulant passer au moins 3 jours à Kyoto et 4 jours à Tokyo, un JR pass d’une semaine pour bouger entre les deux suffirait. Résultat: 13 villes en 15 jours avec un JRPass de 7 jours! Un petit challenge finalement pas mal réussi du tout!

Jour 1 à 4: Kyoto

Jour 1: Arrivée au Japon via Osaka, et installation à Kyoto

Jour 2: Kyoto – visite de temples (beaucoup, beaucoup!)

  • Ginkakuji (Silver Pavilion), (500 yens)
  • Chemin des Philosophes
  • Temple Honen-in (gratuit et peu fréquenté),
  • AqueducSuiro Kaku,
  • Temple Nanzen Ji
  • Shoren-in (entrée 500 yens),
  • Temple Chion-in. Fermeture 16h
  • Ruelle historique et commerçante de Ninensaka
  • Temple Kiyomuzu-Dora. (une partie gratuite, l’autre 400 yens). Idéal pour observer le coucher du soleil. Fermeture du site à 18h30.

Jour 3: Kyoto – Arashiyama

  • Temple Tenryu-ji et son jardin, classé au patrimoine mondial cultural des Nations Unies.
  • Forêt de bamboo
  • Jardin Okoshi Sanso (1000 yens), inclue un verre de thé japonais.
  • Sanctuaire Nonomiya Shrine
  • Autre petit parc de bamboos
  • Parc des singes ( 550 yens). Au-delà des nombreux macaques en liberté (y compris des bébés), belle vue panoramique sur la ville. Bon spot pour le coucher du soleil.

Jour 4: Kyoto – Fushimi Inari

  • Temple Fushimi Inari
  • Gion area
Pour vos soirée, ne manquez pas Pontocho Alley. Vous trouverez forcément votre bonheur dans l’offre de restauration et bar.

Pour mes conseils dans ce coin, en particulier bar à saké, voir plus de détails dans mon itinéraire détaillé à Kyoto. Lien par ici!

Jour 5: Nara et Osaka 

Depuis la gare de Kyoto, prendre le train pour Nara (710 yens, 45 minutes).
Astuce: Possibilité de laisser ta valise dans une consigne automatique à la gare (400 yens pour une valise cabine).
  • Parc de Nara à 15 minutes à pied de la gare.
  • Séance photo avec les adorables et innombrables cerfs en liberté dans le parc
  • Temple Todai-Ji et plus grand bouddha de bronze du Japon (600 yens)
Prendre ensuite le JR train vers Osaka (800 yens, 1 heure).
  • Spa World, pour un tour des bains du monde
  • Dotonburi Street pour se restaurer

Pour plus de détails et d’adresses à Nara et Osaka, n’hésite pas à consulter mon article dédié. C’est par ici!

Jour 6: Himeji, Miyajima et Hiroshima

*Activation du JRPass*
Prendre le Shinkansen vers Himeji (40 minutes).

Himeji

  • « Château du Héron Blanc » (1000 yens, environ 1h30), magnifique même juste de l’extérieur!
  • Jardin autour du château.
Compter 2 à 3 heures avant de reprendre un train vers Hiroshima.

Miyajima

Reprendre un train vers Hiroshima. Depuis Hiroshima, changer de train vers Miyajimaguchi station. De là, prendre un ferry vers Miyajima. Le JR ferry est inclu dans le JR Pass. La traversée dure environ 10-15 minutes, et durant la journée les bateaux font un léger détours pour se rapprocher de Ohtorii Gate, l’immense arche dans l’eau de près de 17m de haut, afin que les touristes puissent l’admirer de plus près.
Le tori est somptueux! prenez le temps de l’observer à plusieurs moments de votre visite, à marée basse ou marée haute, en journée comme de nuit. Le coucher de soleil y est magnifique!
Je vous recommande de dormir sur place, ce que je n’ai hélas pas pu faire par manque d’anticipation (peu d’infrastructure d’hébergement sur place). Montez au Mont Misen (possibilité de le faire en téléphérique), allez voir le temple Daishoin surtout en fin de journée lorsque la lumière décline et les visiteurs ont déserté les lieux. Le calme, les statues, la nature comme l’architecture, tout contribue à la beauté de ce site parcouru par moment de discrets moines.
Aventurez-vous sur le sentier vers Momijidani Park, où vous croiserez peut-être des cerfs en libertés (même si après Nara vous serez peut-être un peu plus blasés, ils sont vraiment adorables!). Posez vous sur la calme terrasse du pointview café (moi j’étais seule – ave un cerf sauvage pour me tenir companie!) pour profiter de la vue panoramique sur le grand tori et le temple Itsukushimajinja ainsi que la pagode.
Sublime coucher du soleil sur le Ohtorii Gate, avant de reprendre le ferry et de repartir vers Hiroshima.
Pour un diner tardif, vous pouvez gouter les gyozas dans le centre ville tout proche du Santiago Guesthouse.
Où dormir près de Miyajima?
Si comme moi vous n’avez pas pu dormir sur l’île, par souci d’économie ou manque de place, une bonne option est le passer la nuit au Miyajima Backpacker, en face de l’île, qui vous permettra de reprendre le bateau tôt le lendemain (premiers bateaux entre 5 et 6h du matin) pour poursuivre l’exploration de l’île.
Où dormir à Hiroshima?
Santiago Guesthouse, très central. Le dortoir féminin y est très calme, parfait pour une bonne nuit.

Jour 7: Hiroshima et Kanazawa

Matinée émotion avec la visite du Mémorial de la Paix d’Hiroshima (200 yens). Préparez vos mouchoirs lors du parcours dans ce musée qui retrace la catastrophe de l’attaque nucléaire de 1945 mais aussi s’élève en faveur de la dénucléarisation. Vous pouvez y discuter avec des survivants du drame, y visionner des témoignages et mieux comprendre les impacts d’une attaque nucléaire. Compter au moins 1 à 1h30 de visite.
Une ballade dans le parc alentours vous permettra sans doute de vous remettre de vos émotions, jusqu’au bâtiment A-Dôme, le seul qui ait survécu à l’attaque, à seulement quelques centaines de mètres du point d’impact.
Repartez ensuite vers la gare d’Hiroshima.
Astuce: le JRPass permet de prendre gratuitement les bus Meipuru. 3 lignes touristiques desservent la ville, dont l’une qui va du parc de la Paix vers la Gare.
Prendre un train Shinkansen* vers Osaka (2h10) puis un train rapide Thunderbird vers Kanazawa(2h40).
Astuce: le JRPass permet de prendre gratuitement certains bus à Kanazawa. Se renseigner en gare.

Kanazawa

Pour dîner, je vous recommande l’établissement Notoya, un restaurant traditionnel à l’ambiance simple et cosy, où je me suis retrouvée seule avec le chef qui ne parle pas anglais, et où en lui laissant carte blanche sur la composition du dinner set, je me suis retrouvée avec un petit festin pour un prix dérisoire.
Et pour poursuivre l’expérience authentique, allez découvrir un bar caché au 2e étage du même immeuble, Liis bar. Selon le patron, j’ai été la première étrangère à y pénétrer donc ne vous attendez pas à une carte en anglais!
Où dormir à Kanazawa?
Pour une expérience authentique japonaise, le Ryokan Murataya est une très bonne option bien centrale.
Pour un lieu plus convivial, l’Emblem Hostel est une très bonne adresse, qui bluffe par son confort et sa modernité, avec un très bon bar également au rez-de-chaussé et une business lounge équipée de Mac derniers cris.

Jour 8: Kanazawa

Balade dans Kanazawa.
Si vous cherchez un bon petit déjeuner, la boulangerie Mariage de Farine (oui oui en français) fait des viennoiseries et pains à tomber! Pas très japonais je vous l’accord, mais quand même difficile de résister à un superbe croissant au beurre.
Visitez le jardin Kenrokuen (310 yens) en prenant le temps de déambuler dans ses allées (compter au moins 1h à 1h30).
En face du jardin, vous pourrez également visiter le chateau de Kanazawa, dont les jardins sont également joliment illuminés la nuit (et gratuit) jusqu’à 21h.
Allez ensuite déjeuner au marché au poisson Ohmicho Market. C’est étonnament (ou pas… nous sommes au Japon tout de même) propre, sans forte odeur de poisson.
Kanazawa est connue pour ses fruits de mer à priori, et les marchands présentent de grosses crevettes remplies d’oeufs verdâtres, ainsi que des crabes qui peuvet atteindre des tailles impressionantes. On y trouve aussi des stands de viande et de légumes. Quelques restaurants en périphérie des stands de poisson. Vous pourrez y trouver différents mets, dont des bols de riz avec du thon frais type sashimi (j’adore!).
Découvrez ensuite le temple Ninja, ou Myouryuji, de l’autre côté de la rivière, en prenant bien soin de réserver en avance (lien vers un site de réservation?)! Attention, si l’architecture du lieu est interessante il faut noter que malheureusement les visites sont exclusivement en japonais et que le maigre fascicule en anglais distribué en anglais retranscrit peu des explications données par les guides. C’est un peu frustrant, mais j’ai tout de même aimé la visite et l’ingéniosité de l’architecture de ce temple – qui contrairement à ce que son nom indique n’a jamais été occupé par des ninjas, mais plutôt par des samouraïs. Vous pourrez y observer les astuces de cachettes et de pièges tendus aux potentiels ennemis et envahisseurs. A noter que les photos ne sont pas autorisées.
En sortant, marchez quelques mètres jusqu’à une rue adjacente très typique et bordée de salons de thé.

Jour 9: Shirakawa Go et Takayama

Prendre un bus depuis la gare jusqu’à Shirakawa Go.
Je vous conseille vivement de ne pas faire comme moi et de réserver en avance (site?), surtout en haute saison, car les bus sont souvent pleins.
A à peine une heure de route, vous arriverez dans ce charmant village classé patrimoine mondial de l’humanité, et qui ressemble à beaucoup d’endroits sauf à l’idée que l’on se fait d’un village japonais. Ses maisons aux toits de chaume (vraiment?) pointues environnées de montagnes aux sommets enneigés font plutôt penser au village gaulois d’Astérix. Compter au moins 2 heures pour faire tranquillement le tour du village et monter au point de vue panoramique.
Profitez-en pour visiter l’une des maisons traditionnelles telle que la maison Kanda pour observer de l’intérieur cette architecture traditionnelle et découvrir le mode de vie des habitants de l’époque.
Reprenez un bus en direction de Takayama. Arrivés dans la ville, déambulez dans ses ruelles historiques et promenez vous sur l’un des sentiers touristiques bien balisés du lieu, selon votre énergie et votre envie. L’un d’eux fait le tour des sites historiques des environs de la ville, l’autre des temples.
Passé 17h, tous les sites sont fermés mais l’on peut encore voir beaucoup d’endroits de l’extérieur et la lumière est belle.
Pour dîner, il est ici incontournable de goûter au boeuf Hida, lointain cousin du boeuf de Kobé élevé sur ces terres mais qui ne partage pas sa célébrité. Forte de mon expérience, je vous conseille vivement de réserver un établissement en avance et/ou d’aller diner très tôt (avant 19h!), faute de quoi vous pourriez bien passer à côté de cette expérience délicieuse. Pour ma part, après plusieurs tentatives échues (et pourtant il n’était que 19h30!) j’ai trouvé mon bonheur à Hida Takuma, où, installée au bar face au patron, Kiniharu Tahara alias Tom (Cruise) haha, j’ai pu déguster une sorte de fondue de boeuf mijoté. (set: 3000 yens)
Où déguster du boeuf Hida?
Outre Hida Takuma, voici d’autres adresses qui m’ont été recommendées
  • Kitchen Hida (ferme à 19h45, fermé le mercredi): 0577362911
  • Ajikura Tengoku (fermé le mardi): 0577371129
  • Maruaki: 0577355858
  • Takumiya (fermé le mercredi): 0577362989
Où loger à Takayama?
L’hostel Ouka, proche de la gare, m’a semblé être une très bonne option.

Jour 10: Nagoya et Matsumoto

Levez-vous de bonne heure pour prendre un train vers Nagoya. Prenez un WideView train, de préférence sur la file de siège A (moi j’étais en D, c’était pas mal non plus) pour profiter de la vue panoramique durant le trajet, qui traverse des paysages montagneux ainsi que de rivières.
Il y a un train à 6h46 (celui que j’ai pris) et un à 8h, le trajet dure 2h30. Réservez en avance pour avoir de bons sièges contre la vitre!
Une fois à Nagoya, allez visiter le château(500 yens). A pied, comptez 30 minutes de marche, que j’ai trouvé agréable pour découvrir la ville.
Lors de ma visite, un lundi férié, il y avait vraiment beaucoup de monde! Comptez donc au moins 1h30 de visite en week end et jour ferié car files d’attente.
Dans l’enceinte du château, prenez le temps de visiter le Palace Hommaru qui date du début du 17e siècle, tout nouvellement rénové après sa destruction dans un bombardement de 1945. Les pièces y sont magnifique, tout dans les détails, les peintures, les dorures et les boiseries. La file d’attente pour y entrer, bien qu’impressionnante, est plutôt rapide.
Parcourez ensuite les 7 étages du chateau de Nagoya, jusqu’au point d’observation le plus haut. Option de monter en ascenseur.
Après la visite du château, reprenez un bus vers la gare. Le bus touristique vous y amène en une vingtaine de minutes.
Prenez un train vers Matsumoto, à 2 heures de trajet.

Matsumoto

Allez ensuite visiter le château de Matsumoto (410 yens), à environ quinze minutes à pied de la gare. Il ferme à 17h. Comptez environ 1 heure de visite. Joli jardin, pas très grand.
Le chateau est vraiment joli, entouré de douves et de montagnes enneigées au loin. L’extérieur de l’enceinte, en accès libre, propose également une jolie promenade d’où l’on peut admirer un pont rouge menant vers le chateau, et jouer avec les nombreuses carpes qui peuplent les douves et s’approchent du bord lorsqu’elles aperçoive quelqu’un.
En soirée, vous n’aurez pas de mal à trouver une option de restauration dans le centre ville autour de la gare.
Où dormir à Matsumoto? 
L’hôtel AceInn Matsumoto, sur le parvis de la gare, est une très bonne option pour un passage rapide à Matsumoto. Petites chambres bien équipé, et bon petit déjeuner buffet inclu.

Jour 11: Yokohama

Départ vers Yokohama, en passant par Tokyo.
A la sortie de la gare de Yokohama, visitez le show room de Nissan, au rez-de-chaussé du siège de la marque, en libre accès.
Si vous en avez la possibilité, restez dans l’immeuble phare de la ville, le Royal Park Hotel, un hotel 5*(j’y ai trouvé en promo une chambre à 10.000 yens) qui s’élève comme l’un des plus hauts immeubles de la ville. Dans tous les cas, vous pouvez accéder au bar du dernier étage (73e je crois) et profiter de la vue panoramique.
Allez vous balader sur l’île qui abrite le Shinto District, en passant par le pont Kokusai, où il y a également des manèges, et une belle grande roue joliment éclairée LED la nuit et un grand huit vertigineux.
Vous pouvez également aller vous délasser dans un onsen (source d’eau chaude naturelle)au Yokohama Minatomirai Manyo Club (entrée environ 2900 yens).
Marchez jusqu’au plus grand Chinatown du Japon. Festival de restaurants chinois à la devanture plus ou moins extravagantes et de vendeurs de marrons chauds (étonnant!). Vous pourrez sans doute vous laissez pas tenter par un dîner dans ce secteur!
Où dormir à Yokohama?
Royal Park Hotel, pour une expérience grand luxe et une vue panoramique!

Jour 12 à 15: Tokyo

De Yokohama, prendre un train jusqu’à Tokyo. Enfin, la capitale, cette immense ville pleine de mystère!
Laissez-vous entraîner dans le speed de Tokyo, de ses ambiances contrastées, au fil de vos envies et selon le quartier où vous choisirez d’élire domicile pour ces quelques jours (je recommande Shinjuku, Shibuya ou Ginza pour leur accessibilité!)
Voici quelques recommandations par quartiers:

Shinjuku

– Robot Restaurant (rien à voir avec un restaurant! juste un show): j’ai trouvé ça cher pour ce que c’est, mais ça illustre bien le WTF japonais. Il faut juste savoir à quoi s’attendre pour ne pas être déçu. Vous trouverez des réductions sur Klook: https://www.klook.com/invite/S5X9F?c=PHP (c’est un lien de parrainage). Ils ont beaucoup d’activités en promo sur le site.
– Pas loin, vous pouvez déguster de l’anguille (Unagi) dans un restau qui en a fait son exclusivité, juste à l’angle à côté du robot restaurant (je n’ai pas le nom, pas de menu en anglais non plus).
-Vous pouvez manger Gyoza et Sorba dans Kabukicho.
Juste en face, n’hésitez pas à aller prendre un cocktail au bar Keith, il n’est pas évident à trouver, au premier étage d’un immeuble, mais c’est un lieu un peu secret, super cozy et super calme qui constrate radicalement avec l’ambiance de Kabukicho. Tres bon cocktails, le patron est un collectionneur et un passionné!
– Golden Gai: quelques rues hyper sympa avec plein de minuscules bars des années 60. Super sympa pour aller prendre un verre. Essayez aussi le pub Champion, où le karaoke est de mise et les conso sont très abordables (et…tenu par un Philippin! Et ca se sent).
Côté sightseeing:
– Tête de Godzilla à Kabukicho, qui surplombe un complexe de cinema.
– Sculpture LOVE dans la partie administrative de Shinjuku.
– Allez jusqu’à la Mairie de Tokyo à Shinjuku. Au sommet de l’immeuble, il y a un observatoire de la ville en accès libre, au 44e étage. C’est un super spot pour avoir une vue panoramique de la ville – et par beau temps, du Mont Fuji! Il y a aussi un magasin de souvenirs sympa dans l’observatoire.
L’attente est aussi rapide, nous avons juste passé 10 minutes dans la file principalement due à l’ascenseur un peu lent 🙂

Shibuya – autour de la gare

– Célèbre statue de Hachiko au sortir du métro, sur une place blindée de monde mais où il est intéressant de s’arrêter un instant et observer les gens.
Vous pouvez aussi faire un stop rapide au point touristique pour avoir des cartes et les bons plans du moment dans le quartier.
– Observez le fameux passage piéton de Shibuya depuis le Starbucks, au 1er étage du bookstore (et ne vous obligez pas à consommer, vraiment, tout le monde le fait et ça doit être assez désagréable de prendre son café bousculé par des dizaines de touristes qui tentent de capter les secondes de passage des piétons! )
– Nous avons expérimenté un tout nouveau lieu qui nous a beaucoup plu: Magnet. Vous ne pouvez pas manquer l’immeuble, sur le carrefour également, paré de hautes photos. Au dernier étage il y a un foodcourt très sympa. Et sur le rooftop, vous trouverez un espace en terrasse pour prendre un verre mais surtout un nouvel observatoire du passage piéton (depuis le 8e étage) assez vertigineux. Il y a même une option pour se prendre un « selfie » depuis un appareil photo planté sur le toit de l’immeuble et dont on prend le controle via une app (attention ça ne dure que 100 secondes donc autant être préparés aux poses qu’on va faire!).
C’est la photo que j’avais posté sur mon Instagram @frenchtouchtravel, pour référence.
L’accès à cet espace est désormais payant (je crois que c’est 5000 yens pour accéder au rooftop et 1000 pour le selfie, à vérifier).
C’est ouvert jusqu’à 23h, et honnetement j’ai préféré le faire de nuit, c’est moins crowdy et plus impressionnant (oui j’y suis allé 2 fois en 6 heures pour tester les deux, haha).
– Salle de jeux video à Inokashira Dori: celle-ci a un étage pour des VR (Virtual Reality) mais je vous conseille fortement de réserver en avance, nous n’avons pas pu le faire car fully booked mais ça avait l’air canon! Mais si vous logez dans le coin ce sera plus simple 🙂
Où manger vers Shibuya station?
– Nous avons dîné dans un restau local très sympa dans Inokashira Dori, au premier étage d’un immeuble tout proche de la grande salle de jeux video. La commande se passe sur une tablette, le demi est à 199 yens et beaucoup de brochettes à seulement 99 yens. Je n’ai pas le nom en anglais :-S
– Comme indiqué précédemment, options variées de restauration au 7e étage de Magnet: gyozas géantes, méga burgers, Onigiri, fried chicken, desserts et glaces gourmandes…

Nord de Shibuya

– Au nord de Shibuya, allez vous promener dans Meiji Jingu, situé dans un parc forestier étonnant. Contraste complètement avec le speed de la ville. Si vous êtes chanceux (comme nous hihi), vous y verrez peut-être un mariage traditionnel!
– Marée humaine le long de Ometesando Avenue et ses magazins luxueux.
– En bifurquant vers Ura Harajuku, vous vous trouverez soudain dans de petites rues calmes, paradis des petits créateurs de mode. Ca fait un peu penser au Marais dans l’esprit.
Où manger à Ura Harajuku?
– Côté restauration, peu de restaurants vers cette zone mais nous avons trouvé un foodtruck de très bons burgers, en face de la boutique Ralph Lauren.  (set burger entre 900 et 1000 yens +300 yens avec bière).

Asakusa

– Voir le temple Sensoji. Hyper busy lorsque j’y suis allé!
Où manger à Asakusa?
– Apparemment il faut vraiment tester un restau de tsukemen (nouilles à tremper dans la soupe) situé à la sortie du métro: Rokurinsha Tokyo. La très longue file d’attente nous a découragé mais tout dépend de l’heure de votre visite.
 – côté gourmand, on nus a aussi conseillé le buffet de pâtisseries de toutes formes et couleurs chez Salon de Sweets, ainsi que le Tower tendon (tempura disposée sur un bol de riz) chez Arizuki.

Parc Ueno

Premier parc du Japon, construit en 1873 bien que certaines installations soient plus anciennes.
Grand parc qui abrite le zoo de Tokyo. Sympa à visiter (pas forcément le zoo) pour changer un peu d’air et se reposer visuellement après Asakura, avant d’enchainer sur Akihabara.
Le temple Ueno Toshogu et sa porte dorée vaut le coup d’oeil. De nombreux sites de contemplations également lors de la saison des sakura!

Akihabara

Au rdv, cité électronique et paradis des mangaka et autres collectionneurs en tout genre!
C’est aussi l’endroit où vous pourrez si vous le souhaitez expérimenter les fameux Maid Café et entrer dans un monde rose bonbon typiquement Manga. Aucun mal pour en trouver un, vous n’aurez qu’à suivre l’une des nombreuses soubrettes qui font du racolage dans la rue. Attention, elles n’aiment pas être prises en photo!
Où manger à Akihabara?

Pour déjeuner je vous recommande les yeux fermé d’aller à Roast Beef Ohno. J’y suis arrivée complètement par hasard. Il s’agit d’une adresse locale, dont l’entrée ne paye pas de mine et la salle se situe en sous-sol donc il faut oser entrer! L’attente (45 minutes dans mon cas) vaut vraiment le coup. Au menu, un seul plat qui ensuite varie en taille (grand/moyen) et en qualité de boeuf (Australien / Waygu). Il s’agit d’un monticule de fines de tranches de boeuf enroulées autour de riz, monté d’un oeuf cru et lègerement imprégné d’une sauce brune. Un délice! A essayer au boeuf Waygu! Côté quantité, la portion normale est déjà très copieuse.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voir leur site roastbeef-ohno.com

Ginza

Très beau quartier aux nombreuses boutiques-phares (flagship store) de boutiques de luxe.

Où manger?
– sushi ouvert 24/24 (pratique!) même si ce n’est pas le plus sympa ou typique ça dépanne bien car tout ferme assez tôt: Tsukiji Sushi Sen, proche du marché au poisson.
Où sortir?
– bar à tester: 300 bar, où tout est à 300 yens, boissons comme snacks.

Liens externes: 

Beaucoup d’activités disponibles à la réservation (le plus souvent avec des réductions) sur Klook: Voir exemple d’activités pour Tokyo ici

0 réponse sur “15 jours au pays du Soleil Levant : le Japon, un rêve devenu réalité”

Tu as un commentaire, une question, une suggestion? Dis-le moi ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.